jeudi 19 février 2015

Le don de soi



Je ne sais pas pour vous, mais j’ai le sentiment grandissant que les gens deviennent de plus en plus individualistes, voire même… égoïstes… Chacun se préoccupe de sa vie, de sa personne, de ses intérêts sans se soucier de l’autre…
Bien sûr, notre propre vie est importante et nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour qu’elle soit la meilleure possible. C’est bien normal.

Mais je ne sais pas… le monde est de plus en plus dur, il y a de plus en plus de violence, de haine partout…


Alors donner un peu de soi, ça fait un bien fou !
Il  y a des tas de manières différentes de le faire d’ailleurs, et chacun peut y contribuer sans pour autant (s)investir énormément…

Le don de sang (ou de plaquettes) :

il est absolument nécessaire… et l’EFS manque cruellement de donneurs depuis quelques mois… Il suffit de donner quelques minutes de votre temps (ou quelques heures si vous donnez vos plaquettes). Ca n’est pas douloureux, c’est gratuit et surtout… ça permet de sauver des vies !

Je donne le mien depuis plusieurs années (une femme peut donner 4 fois par an, un homme 6), sauf en ce moment (et ça me frustre beaucoup…) à cause de mes tatouages récents (4 mois d’attente après un tatouage ou un piercing).

Surmontez votre peur de l’aiguille et lancez-vous !

(toutes les informations nécessaires ici)


Le don de moelle osseuse :

il est certes plus contraignant que le don de sang, mais tout aussi utile : il permet d’améliorer la vie de malades souffrant de maladies du sang telle que la leucémie, voire de la sauver… Et le nombre de donneurs dans le monde n’est malheureusement pas suffisant… Il faut vous inscrire sur le registre des donneurs et peut être qu’un jour, comme j’en ai eu l’énorme chance (je suis "Veilleur de vie" depuis 2009), vous serez appelé(e) car compatible avec un malade (1 chance sur 1 million d’être  compatible, c’est vous dire l’importance de s’inscrire sur ce registre !).

(toutes les informations nécessaires ici)
(mon article sur le don que j’ai fait  ici)





Le don d’organes :

je pense qu’il est inutile de vous dire combien ce don est important… je sais (et je comprends) que beaucoup de personnes sont réticentes à s’inscrire du le registre des donneurs d’organes : certains sont superstitieux et ont peur que le faire leur porte malheur… d’autres sont mal à l’aise face au fait d’être enterré (ou incinéré) sans certains de leurs organes…

Je suis inscrite depuis plus de 20 ans sur ce registre, je suis toujours là et je sais que si un jour j’ai un accident et que je n’en sors pas, je serai heureuse de pouvoir sauver la vie d’une (voire de plusieurs) personne(s) grâce à des organes qui ne me serviront de toute façon plus à rien… Cela permet également de continuer à vivre, d’une certaine manière, à travers un autre…

(toutes les informations nécessaires ici)

Donner son temps :

du temps, tout le monde en a, ne serait-ce qu’un peu. Et nombreuses sont les associations qui cherchent des bénévoles désirant offrir quelques heures pour une bonne cause !
Je suis bénévole à la SPA depuis 6 mois et croyez-moi, c’est une sensation extraordinaire de savoir que l’on est utile et qu’on apporte un peu de bien être et d’amour…

(des informations ici)
(mes articles sur mon bénévolat à la SPA ici et ici)




Le don d’argent :

là aussi, nombreuses sont les associations qui ont besoin d’argent pour vivre et continuer leur combat (maladies, animaux, enfance, personnes en difficulté, faim dans le monde etc…). Vous pouvez choisir de faire des dons réguliers ou occasionnels, selon vos moyens bien sûr. Et chacun de ces dons est déductible des impôts.
Et de temps à autre, donner une petite pièce (ou quelque chose à manger par exemple) dans la rue à quelqu’un qui est dans le besoin fait autant de bien à sa conscience qu’à la personne aidée.

Il y a tellement d’autres choses que l’on peut donner (des vêtements, des jouets ou livres qui ne servent plus, de l’aide intellectuelle ou manuelle…), chacun d’entre nous est capable d’apporter un peu de générosité autour de soi ; il suffit de le vouloir.

Et ça commence par un sourire : avez-vous remarqué que lorsque vous souriez à quelqu’un, quelle que soit la situation, le rapport avec cette personne s’en trouve totalement changé ?…




Alors si vous n’avez pas les moyens de donner quelque chose,
offrez au moins votre sourire.
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Bel article,
    je suis en train de me tâter de plus en plus pour le don d'organes (c'est en réflexion en tout cas)
    pour la pièce, je la donne si j'en ai une de temps en temps ;)
    Pour le sourire, rien a dire :)

    RépondreSupprimer
  2. un chouette récap pour le don !
    les personnes en bonne santé devraient plus donner- il n'y a pas assez de campagnes !!
    le sourire j'y participe !!bon vendredi-

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marianne :-)
      Certaines personnes ont peur de l'aiguille (comme mon mari) c'est tellement dommage...
      Bon vendredi, bisous !

      Supprimer
  3. je ne peux plus donner mon sang je prends trop de médicaments, de l'argent je ne peux pas en donner j'en ai juste assez pour vivre par contre je peux sourire et un sourire fait plaisir

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup ton article.
    Oui, le don de soi !!!

    Comme tu le dis précédemment, les gens deviennent de plus en plus individualistes.

    Un sourire est pourtant quelque chose de simple, de beau et qui éclaire celui qui le reçoit.

    Bisous Vanessa.Aimée

    RépondreSupprimer