mercredi 30 septembre 2015

Happy veggie : 6 mois de végétarisme pour la journée mondiale !


Ce 1er octobre est un jour très spécial pour moi : en effet, la journée mondiale du végétarisme a lieu aujourd’hui, et c’est également l’ anniversaire de mes 6 mois puisque je suis végétarienne depuis le 1er avril !

Qu’est ce qui a changé pour moi
depuis que j’ai décidé de ne plus manger
ni viande, ni poisson, ni crustacés ?

Côté moral, je me sens bien mieux «dans ma tête », en accord avec ce que je suis et ce que je ressens, notamment pour les animaux. Et ça fait un bien fou de ne plus se sentir coupable de participer au massacre de milliards de bestioles (appelons un chat un chat)… Alors oui je mange encore des œufs et je consomme quelques produits laitiers, mais je me destine à devenir végétalienne un jour. Chaque chose en son temps. 

Côté santé, je n’ai pas encore fait de bilan sanguin, je ne peux donc pas vous dire si je suis carencée ou non (je ferai un bilan dans 1 an) ; en tous les cas, je ne suis ni plus ni moins fatiguée qu’avant (enfin si mais ça c’est dû à mon sommeil très perturbé, et comme je suis à un tournant de ma vie, c’est encore pire… mais ceci est une autre histoire…) et je n’ai ni pris ni perdu de poids. Par contre, mon transit se porte à merveille, ce qui n’était pas du tout le cas avant ; un vrai bonheur ! 

Côté cuisine, je découvre de nouvelles choses, je prépare des plats différents en apprenant à marier légumes, légumineuses et féculents. Je cuisine d’ailleurs bien plus qu’avant. Et contrairement à ce que pas mal de gens imaginent, je ne suis pas devenue fan du tofu ; j’en consomme de temps à autre mais vraiment pas excessivement. Et je déteste les saucisses végétales… j’en ai essayé plusieurs sans en trouver aucune qui soit à mon goût… Mais peu importe, il y a tant d’autres choses à manger que je ne suis pas du tout en manque ! En parlant de manque d’ailleurs, moi qui étais une très grande mangeuse de viande, cela me manque-t-il ? Très franchement non. Il n’y a guère que le saucisson, de temps en temps lors d’un apéro ou le saumon cru (j’étais une très grande fan de sushis et de tartare) qui me font de l’œil de temps à autre, mais très furtivement : il me suffit de penser à un animal, ou plutôt à son cadavre, pour que l’envie passe aussi vite qu’elle est venue. 

Côté social, je n’ai pas trop à me plaindre, contrairement à certains témoignages que j’ai pu lire ici et là. Bien sûr j’ai le droit de temps à autres à des réflexions pas super tolérantes, à quelques blagues un peu « bébêtes » ou à des gens qui sont persuadés que les végétariens mangent du poisson. Mais dans l’ensemble mes proches ont bien accepté et surtout compris mon changement d’alimentation. D’ailleurs, je n’impose rien à personne lorsque je suis invitée (je me débrouille pour manger ce que je peux ou j’emmène quelque chose) mais certains d’entre eux, peut être plus sensibles à cette cause sans pour autant y adhérer, pensent à moi et me préparent toujours quelque chose que je peux consommer.
Et mis à part le fait que je ne mange plus d’animaux, je n’ai pas changé du tout ! Je fais toujours autant la fête, je suis toujours un peu fofolle et j’aime toujours autant boire de la bière ;-) Je ne suis pas non plus devenue extrémiste : je ne force personne à écouter mon point de vue ; mais je réponds bien volontiers aux questions que l’on me pose sur le végétarisme/végétalisme, en essayant d’expliquer autant que je peux pourquoi c’est mieux pour nos amis à pattes, mais également pour la santé et pour la planète.
Je continue à promener les chiens à la SPA et m’investis de plus en plus pour aider le refuge en faisant par exemple les pré-contrôles des chiens qui sont réservés ou en participant activement à tous les évènements qui peuvent apporter un peu d’argent pour mes amis à poils. 

J’ai trouvé la cause qui me parle, celle qui fait battre mon coeur.




J’espère qu’à l’occasion de cette journée mondiale du végétarisme, certains d’entre vous seront sensibles à la cause animale, à leur santé et au devenir de notre planète. Que ce soit aujourd’hui, ou dans le futur.

Et je souhaite une très belle journée
à tous les veggies du monde !

Un peu d'humour ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. chacun mange ce qu'il veut et fait ce qu'il veut de son corps on n'a pas à critiquer ou dire qq chose

    RépondreSupprimer